30° Degrés Magazine - Eiger Ultra Trail 2017

Eiger Ultra Trail 2017

| Photo: @Mammut/ Pascal Imhof / Silvan Wyss / Thomas Senf

Andrea Huser poursuit sa série de victoires. Elle remporte à nouveau la discipline reine de l’Eiger Ultra Trail, l’E101, et devient championne de Suisse.

Pour la 5e fois déjà, quelque 2 600 passionnés de trail running, de 67 nationalités différentes, se sont réunis du 14 – 16 juillet pour participer à l’Eiger Ultra Trail 2017. À l’occasion de ce modeste anniversaire, les championnats suisses se sont également déroulés à Grindelwald cette année, marquant ainsi l’importance de cet événement, qui a rejoint l’Ultra Trail World Tour en novembre 2014. Mammut était également de la partie, pour la troisième fois consécutive, en tant que sponsor de l’événement.

Sur l’E101, chez les messieurs, c’est Stephan Hugenschmidt qui a réussi à s’imposer face à 4 autres athlètes qui s’étaient rapidement échappés, battant ainsi le record du parcours établi en 2013. Après plusieurs changements en tête du peloton, il franchit la ligne d’arrivée avec un temps de 11:01.10,3 devant le Suisse Urs Jenzer, grand favori de la course et tenant du titre de champion de Suisse, qui s’est classé deuxième. L’Espagnol Jordi Gamito-Baus a quant à lui décroché la troisième place.

Pour Andrea Huser, le début de la course n’a pas non plus été de tout repos. Elle s’est livrée jusqu’à Schydige Platte à une lutte impitoyable avec Kathrin Götz, qui a finalement dû abandonner en raison d’une blessure. Avec un temps de 13:46.29,1, Andrea Huser a décroché son deuxième titre consécutif de l’Eiger Ultra Trail, ainsi que celui de championne de Suisse. L’Autrichienne Martina Trimmel s’est classée deuxième, remontant de la 5e à 2e place, suivie d’Helene Ogi.

Chez les hommes, sur le parcours de 51 kilomètres, c’est un autre champion suisse, Stephan Wenk, qui s’est imposé en 5:08.26,5 devant Diego Pazos. Celui-ci avait dû brièvement quitter l’E51 en raison d’une blessure. L’athlète Mammut et vainqueur de l’année dernière, Helmut Schiessl, a de nouveau créé la surprise en décrochant une troisième place. Chez les dames, Maren Tritschler, originaire de Bâle, a semé ses concurrentes en 6:17.10,05, immédiatement suivie par Franziska Etter à la deuxième place et Kate Wood à la troisième place. L’athlète Mammut Ildiko Wermescher s’est quant à elle classée cinquième.

Pour plus d’informations et de détails sur les classements, rendez-vous sur www.eigerultratrail.ch

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer